Nvidia – SLI & Multiscreen

J’ai fait l’erreur de laisser mon PC tourner tout un week-end récemment. La 7900GTX – qui m’obligeait parfois à ouvrir la tour en urgence pour refroidissement – n’a pas supporté, j’ai un tas de pixels rouges un peu partout à l’écran, et le gamma de l’écran a une furieuse tendance à partir en live, l’écran devient tout blanc.

Bref, il faut que je change de carte. Je pars donc me procurer une 8800GTX, le meilleur rapport qualité prix à mon goût aujourd’hui. Mais il n’y en a pas au magasin où je me suis rendu. Par contre, il y a une 9800GX2, la carte la plus puissante actuellement sur le marché. Elle intègre 2 GPU, et permet donc de faire du SLI (appelé MultiGPU quand c’est sur la même carte). Je me dis, pourquoi pas. Je repars donc avec.

Installation sur Ubuntu Hardy 8.04, changement du BusID dans xorg.conf, et hop tout remarche comme avant. J’ai une configuration avec 2 écrans, configurés non pas en Twinview, mais deux screens séparés, ça me simplifie la tâche pour les jeux en full screen. Maintenant que j’ai une carte qui permet de faire du SLI, autant en profiter !

C’est donc parti pour la configuration. J’apprends dans le README que le driver ne supporte pas le multiscreen en même temps que le SLI est actif… super. Déjà l’intérêt de la GX2 devient minime. D’autre part, la SLI avec la GX2 n’est pas supporté par le driver fourni avec Ubuntu Hardy (X.org se fend d’un beau segfault quand on active le MultiGPU), il faut installer le dernier driver fourni par Nvidia à la main.

Toutefois, j’ai deux slots PCI Express. J’ai une 8600GT dans une autre machine, je la prends et je la met dans le deuxième slot. Rebelotte, édition du xorg.conf, spécification des BusID qui ont encore changé, …

Idem. Soit c’est le SLI, soit c’est le multiscreen, même avec deux cartes différentes. Bref, j’ai ramené la 9800GX2 et je suis reparti avec une 8800GTX cette fois.

Après recherche sur Google, il semblerait possible d’activer le multiscreen et le SLI, en branchant deux cartes Nvidia (ou deux GPU sur une même carte), et une carte d’une autre marque, la limitation se situant dans le driver nvidia.

Conclusion : Nvidia, merci de faire évoluer votre driver à deux francs. A noter que la limitation est la même sur Windows, et ne concerne donc pas uniquement Linux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + two =